10 octobre 2008

Voile, voile à tous vents...

FH000011Hors du temps
Dans le vent
J'ai vogué
Admiré

La nuit et le jour
Au milieu de l'eau
Calme ou agitée...

Nostalgie d'un temps hors du temps
Hors du temps
Dans le vent
Avec le vent
J'ai rêvé
J'ai aimé

Comment raconter un souvenir si dense qu'il danse encore en moi des milliers de temps après.

Première longue nav prévue. Rythme de quart.
Trois heures de sommeil, trois heures de quart.
Le temps coule sous la coque, sans bruit... Seulement les vagues contre l'alu, seulement le vent dans la grand-voile et le foc. Veille, car tu ne sais ni le jour ni l'heure... Veille et reste attentif. Avec le voilier, je laisse voguer mes pensées... au sommet des vagues ou dans les creux, je surfe avec elles. Avançant contre le courant, le nez au vent.
J'ai perdu mes notes. J'avais tout consigné précieusement. Aussi j'avance au gré des souvenirs. Le meilleur en quelque sorte, le plus fort...

Minuit, notre tour de quart à nouveau. Mon oncle nous réveille après un sommeil bien court. Habillés rapidement pour monter dans le cockpit (comprenez que le cockpit n'est pas une cabine, mais un lieu à exposé à tous les vents, juste un peu protégé par l'avant du bateau) et prendre le relais.
Je suis émerveillée. C'est une nuit nuageuse, une nuit de nouvelle lune. Le ciel est noir. Mais parfois des percées nous montrent une voute incroyablement belle... Loin des bruits de la ville, loin des lumières aveuglantes... Tout paraît plus proche, plus lumineux... plus fort aussi.
FH000010Emmitouflée dans mes pulls, cirés et gilet de sauvetage (il ne faisait pas froid cette nuit là) je me régale et mon coeur bondit dans ma poitrine. J'ai froid, juste un peu, mais je n'y penses pas. Je rêve les yeux ouverts ! Et pourtant, le plus beau n'est pas là où je l'attendais ! Le plus beau n'est pas dans les cieux. Il est dans la mer. Mer agitée cette nuit... Le voilier ballote en tous sens. Veille, attentive. Devant, derrière, sous le foc, à babord et à tribord... Veille aux rencontres.

La magie qui m'attendait dépassait tous mes espoirs...
Contre la coque, et dans le sillon du gouvernail, et aussi un peu plus loin, sur l'écume des vagues... un feu d'artifice jaillit sans cesse. Il nous suivra toute la nuit. Magie et beauté d'une lueur à nos "pieds". Tellement beau. Partant du bateau, pour s'éteindre dans l'eau un peu plus loin, des milliers d'étoiles s'allument et s'éteignent dans la mer, comme un immense brasier. sans cesse renouvelé... Je n'ai pas pris de photos. Je n'aurai pas pu, je ne voulais pas. Il y a des temps qu'on préfère admirer et en garder la force du souvenir au lieu de les amoindrir en voulant les piéger dans une cage.
Jamais je n'oublierai cette nuit. Et même si à mon tour de repos, je suis descendue m'allonger avec joie, vidée de ma veille, j'ai emmené avec moi toutes les étoiles qui nageaient en surface. Elle nagent encore en moi ce soir... et à chaque moment où j'y pense.




Paul, merci.
Ces quelques mots ne sont rien qu'un tout petit échantillon de ce que j'ai ramené de ce temps sur ton voilier.

FH000012

Posté par BiWi à 20:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Voile, voile à tous vents...

    Merci...

    Merci pour ce partage... quelques mots qui chantent la magie de l'instant ! C'est beau !

    Posté par Christine, 01 décembre 2008 à 21:45 | | Répondre
  • Des étoiles dans le coeur

    Tu as cette capacité, Stellina, de voir et de t'émerveiller dans la création de Notre Dieu !
    Que tes yeux et ton coeur ne s'arrêtent jamais de s'élargir et de comtempler Ses eouvres et de nous les partager ! Merci !
    Tu as su, tu as pu, guetter l'imprévu et le cueillir comme un cadeau !
    Que l'enfant du Royaume qui est en toi continue d'embrasser les beautés et les profondeurs de ton Bien-Aimé, en toute simplicité !
    Cette Beauté qui est en toi habille ce qui t'entoure...du fond du coeur les étoiles scintillent et tes pas s'envolent vers... l'Etoile du Matin !
    Bacioni
    Sony

    Posté par Sony, 03 janvier 2009 à 20:18 | | Répondre
Nouveau commentaire